RGPD : quelles obligations et évolutions à faire pour votre e-commerce ?

RGPD : Comment mettre son site e-commerce en conformité

La gestion d’un e-commerce nécessite de recueillir des informations client ( nom, prénom, téléphone, adresse, etc....). Cette collecte de données va désormais demander des précautions toute particulière, conformément au règlement général sur la protection des données ou RGPD qui est entré en vigueur le 25 mai  2018.

Quel est l'objectif  de cette nouvelle directive?

L’objectif du RGPD est le nouveau texte de référence dans l’Union européenne concernant  les données personnelles, elle remplace celle de 1995.  Cette réforme de EU apparaît nécessaire au regard de l’apparition  la mise en place de nouveaux modèles économiques et de l'utilisation des datas récoltées.

  • Les personne concerné par la réforme : vous devez  pouvoir donner les coordonnées du responsable de traitement des données (base de donnée que ce soit quelqu'un interne ou externe à l'entreprise. Le nom de cette personne peu être indiqué dans l'une des pages du site ou sur demande.
  • Le traitement des données: il est obligatoire de mentionner la finalité de la récolte des données (c'est à dire de pouvoir justifier du besoin du type de données demandé pour le propriétaire du e-commerce) .La durée de conservation des données doit être mentionnées avec la suppression automatique des comptes clients inactifs depuis 1 ou plusieurs  années. il faut donc pouvoir personnaliser du nombre d’années d’inactivité conduisant à la suppression du compte., ainsi  que de mettre en place anonymisation des factures et commandes liées aux comptes supprimés.
  • Les droits des utilisateurs: indiquez les droits de vos visiteurs concernant leurs données ainsi que donner la possibilité aux utilisateurs de supprimer  ou modifier son compte depuis son espace personnel. Vous devez également l'informer du processus pour effectuer une réclamation auprès de la CNIL.
  • Le transfert hors de l'union européenne : si les données collectées sur votre site vont transiter hors de l’UE, les utilisateurs doivent impérativement le savoir (pays de destination et le niveau de protection des données du pays destinataire).

Voila pour résumer les différents points à mettre en conformité sur votre site e-commerce.

Les articles sponsorisés une solution avantageuse

Pourquoi publier des articles sur d’autres blogs et sites  que le sien ?

Depuis que Google est parti à la chasse aux backlinks de mauvaises qualités, obtenir des liens externes est devenu bien plus compliqué, voir même risqué .En effet les moteurs de recherche  ont fait le ménage, trop de liens dans des annuaires, dans des sites de mauvaises qualités ou des sites trop éloignés de votre secteur d’activité, peut faire chuter votre site en terme de positionnement dans les serps. En résumé oubliez les vendeur de liens qui vous proposaient 1000 liens en 3 jours pour une bouchée de pain. Pour être bien référencé il vous faut de la quantité mais également de la qualité, et la ça se complique. une des solutions est l’article sponsorisé. Le principe est simple vous commandez un article sur un site , blog ou même sur les réseaux sociaux , avec un ou deux liens pointant sur votre site.

Alors comment publié un article sponsorisé ?

Tout d’abord il est important de savoir qu’il existe de nombreux plateformes qui vous propose des articles sponsorisés.Voir liste non exhaustive ci-dessous (vous connaissez une plateforme de qualité, site n’hésitez pas à me le dire que je la rajoute à la liste):Pour infos ne les ayant pas testé, je ne m’avance pas sur la qualité des services proposées, a vous de tester 🙂

 

http://www.rocketlinks.fr/

https://linkjuice.io/fr/

https://www.seedingup.fr/annonceurs/blog-marketing/

https://en.blogmission.com/?p=215542

https://www.influence4brands.com/

 

Regardez le domain authority du site qui publie votre article avant d’acheter ce type de service . C’est un score compris entre 0 et 100, qui mesure la probabilité d’un site d’être bien référencé. Vous pouvez le mesurer le domain autority d’un site en entrant son url  sur le site de MOZ. Plus la score et élevé plus le prix de la publication le sera aussi, c’est à voir selon votre budget. Il est important que le blog ou site qui publie reste dans le même secteur d’activité que le votre pour générer un trafic ciblé.

La longue traine et le referencement

Qu’est ce que la longue traîne ?

C’est tout simplement les différentes propositions du moteur de recherche qui apparaissent dés que vous avez tapé un mot clé dans la barre de recherche.

Exemple vous tapez : « maison » les moteurs de recherche vous proposerons par exemple maison à louer, maison de poupée, maison à Paris  etc…

Pourquoi s’intéresser à la longue traîne ?

D’après les chiffres de Google de 2016 ,15% des requêtes sont nouvelles.  Ses nouvelles recherches sont intimement liées à l’actualité, mais une partie serait dû à la longue traîne. On peut donc en conclure que dans une certaine mesure elle génère du trafic sur des requêtes moins concurrentielles car nouvelles.

Mais attention il faut différencier trois parties dans la longue traîne. La tête ( premiers mots proposés 20% environ ) le corps et la queue.

La tête de la traîne

Les mots composant la tête sont ceux les plus tapés, les mots clés génériques. ils ne comportent pas plus de 2 mots clés avec un taux de conversion plutôt faible. La tête de traîne est composée de mot-clé fortement concurrentiel. Vous y trouverez en général les gros sites qui dominent le marché du net. Si vous voulez vous placer sur ce type de mots il vous faudra un budget important pour une rentabilité pas toujours à la hauteur de vos attentes.

La corps de la traîne

Le corps avec des mots clés moins génériques  et  la queue, dont les mots clés génèrent peu de trafic et donc moins de conccurence.

La queue de la traîne

Nous allons nous intéresser particulièrement à cette dernière, car si elle propose des mots clés plus ciblés entre 3 et 5 mots et génère peu de trafic. Elle a deux avantages majeurs. Étant plus spécifique. Elle a un taux de conversion bien supérieur à la tête ou le corps de traîne, de plus la concurrence y est moindre, donc il est plus facile de se positionner.  De plus l’ensemble de cette queue de traîne représente plus de 70% du trafic.

Il est donc intéressant de baser une partie ou la totalité de sa stratégie de mot clé issue de la queue de la longue traîne pour votre référencement.

 

Les sitemaps.

Qu’est ce qu’un Sitemap ?

Un sitemap est un fichier généralement au format XML, qui sert essentiellement pour les moteurs de recherche et liste les pages de votre site internet. Il fournit un certain nombre d’informations sur la structure de votre site et permet aux robots d’indexation d’explorer votre site de manière plus précise. Dans la majeure partie des cas les pages sont reliées entre elles de ce fait les moteurs de recherche suivent les liens et indexe les pages naturellement

La question est donc la suivante: Si mon site est correctement fait, pourquoi faire un fichier sitemap?

Il vous sera tout de même utile dans les cas suivants:

Site volumineux

  • Votre site contient un grand nombre de pages, il est fort probable que les robots n’indexent pas certaines pages, en particulier les nouvelles pages ou les mises à jours, ce qui ne sera pas le cas si vous les avez insérées dans votre sitemap.

Nouveau Site

  • votre site est nouveau sur la toile et donc pour l’instant peu ou pas de liens externes pointent sur vos pages, et donc peu de moyens aux robots de vous détecter . En effet ils suivent les liens des autres sites. Si aucun d’eux ne pointe sur aucune de vos pages ils risquent de vous ignorer. Soumettez votre sitemap aux moteurs de recherche et ils ne passeront pas à côté.

Aucun oubli

  • Même si toutes les pages de votre site sont liées entre elles. Les lister dans un sitemap vous assure qu’elle ne seront pas oubliées par les moteurs de recherche

Contenu d’actualité

  • Votre site utilise un contenu ‘rich media’ et se trouve dans la rubrique actualités ou utilise des annotations compatibles avec d’autre sitemaps pour lier certaines informations qui de ce fait seront priset en compte par les moteurs de recherche .

Information sur les pages

  • le sitemap peut fournir des métadonnées relatives aux pages listées. Des informations importantes comme la date de sa dernière modification, sa fréquence de mise à jour ou son importance d’une page par rapport aux autres pages de votre site. Vous pouvez aussi insérer des directives concernant les contenus pour mobile.

Information sur les contenus

  • Un sitemap peut également donner des informations sur une ou des vidéos contenues dans vos pages en indiquant par exemple la durée de celle-ci, sa catégorie ou à quel public elle est destinée.

Type et Licence

  • il est possible d’insérer dans un sitemap le type et la licence d’une image.

Conclusion
Sachez également que l’envoi d’un sitemap ne peut en aucun cas vous pénaliser, donc n’hésitez pas à le soumettre au moteur de recherche car il facilite l’exploration et la catégorisation de votre site. Ceci ne peut être qu’un plus pour l’indexation de vos pages.

Information complémentaire

Il est possible de nommer ce fichier comme bon vous semble, il peut donc exister mais avoir été nommé autrement.

Visualisation d’un Sitemap

<?xml version= »1.0″ encoding= »UTF-8″?>
<urlset xmlns= »http://www.sitemaps.org/schemas/sitemap/0.9″>
<url>
<loc>http://www.monsite.com/page1.html</loc>
</url>
<url>
<loc>http://www.monsite.com/page2.html</loc>
</url>
</urlset>

 

Les limites d’un Sitemap

Si votre sitemap est volumineux, google vous conseille de découper en plusieurs petits sitemaps en effet il ne peut contenir plus de 50 000 URL, et sa taille ne doit pas dépasser 50 Mo.
ci-dessous vous pouvez voir un exemple de la fusion de 2 sitemaps :

<?xml version= »1.0″ encoding= »UTF-8″?>
<sitemapindex xmlns= »http://www.sitemaps.org/schemas/sitemap/0.9″>
<sitemap>
<loc>http://www.monsite.com/sitemap1.xml.gz</loc>
<lastmod>2004-10-01T18:23:17+00:00</lastmod>
</sitemap>
<sitemap>
<loc>http://www.monsite.com/sitemap2.xml.gz</loc>
<lastmod>2005-01-01</lastmod>
</sitemap>
</sitemapindex>

Une fois que vous avez créé votre fichier d’index, l’envoyer-le, avec les autres sitemaps qui correspondent à ce xml. Vous pouvez envoyer jusqu’à 50 000 fichiers d’index de sitemaps pour chaque site

Votre fichier Sitemap pour référencer vos images

Si les agences de référencement les ont longtemps laissées de côté, les images prennent de plus en plus d’importance dans les moteurs de recherche, car elles font désormais partie intégrante des pages de résultats.
Il est donc devenu indispensable de les intégrer pleinement dans votre stratégie SEO .
Même si cela n’est pas obligatoire un bon référenceur se devra également d’y apporter un soin tout particulier et donc d’envoyer un sitemap dédié aux images aux moteurs de recherche. C’est dans cette optique que nous avons créé un script permettant de générer un sitemap spécifique aux images . Celui-ci vous donne la possibilité de remplir automatiquement les balises caption et title qui à notre avis aident Google à comprendre l’image et donc aident à mieux se positionner

Les balises XML des fichiers Sitemap.

Sitemap URL

<changefreq>

Cette balise indique à quelle fréquence le contenu d’une URL est susceptible de changer.

<lastmod>

Indique quand l’URL a été modifié. Cette information permet d’éviter les robots explorer des pages qui ne sont pas modifiées.

<priority>

Ce paramètre définit la priorité d’une URL particulière par rapport autres pages sur le même site. La valeur de cette balise est un nombre compris entre 0.0 et 1.0, où 0.0 identifie la page de priorité la plus faible (s) sur votre site et 1.0 identifie la page de priorité la plus élevée (s) sur votre site.
La priorité par défaut d’une page est de 0,5.

Sitemap images

<image:image>

Contient toutes les informations relatives à une et une seule image. Une url peut contenir 1000 images

<image:loc>

information sur l’emplacement du fichier

<image:caption>

Légende de l’image aide google à mieux comprendre le sujet de votre image

<title>

Comme pour la balise caption, la balise ‘title’ est utile pour que google puisse cerner le thème de votre image. Un conseil, décrivez vos images en utilisant un français simple.

<image:geo_location>

Définit, si cela est nécessaire l’emplacement géographique de l’image

<image:license>

Indique le chemin de l’emplacement de la licence de l’image.

Nom domaine et seo

Au commencement était le nom de domaine.

Avant de créer un site internet, la première chose à faire est de réserver un nom de domaine. Pour les novices en informatique, un nom de domaine est un nom suivi d’une extension exemple : monsiteweb.com en général votre nom de domaine est en adéquation avec la marque de votre société ou la thématique abordée dans votre site internet.

Ca parait simple dit comme cela, mais à vrai dire vous n’avez pas publié la première page, que déjà plusieurs problématiques se posent.

Vous êtes par exemple serrurier à paris. Vous avez donc choisit un nom de domaine simple et efficace : serrurier.com

Mais voila au moment de réserver le nom de domaine, on vous signale que celui ci est déjà prit , il est vrai que vous n’êtes pas le seul serrurier en France à avoir un site internet. Alors commence une longue liste d’essais infructueux . Serrurier.fr, serrurierparis.com, serrurier-Paris.fr etc… ( il y en a des serruriers sur paris)

 

Au final après plusieurs minutes vous avez opter par le-meilleur-serrurier-de-paris.com . Avec un tel nom de domaine les internautes vont se précipiter sur votre site c’es sûr. C’est loin d’être gagné et je vous explique pourquoi ci-dessous (dans la rubrique tirets), mais avant je me dois de vous expliquer se qu’est le EMD .

Un EMD qui signifie en anglais Exact Match Domain est un nom de domaine qui répond exactement à une requête précise.

Reprenons l’exemple de notre serrurier parisien. Si par miracle il a réussi à avoir le nom de domaine serrurierparis.com et qu’un internaute tape « serrurier paris » dans le moteur de recherche c’est un EMD et un plus incontestable en terme de référencement. Même si l’EMD à perdu un peu de son importance aux fils des ans, il reste très efficace dans les requêtes de niche et pour le SEO local.

Les bonnes et mauvaises pratiques pour choisir votre Nom de domaine

Les tirets

Trouver un nom de domaine disponible est devenu tellement compliqué qui est fréquent de voir des noms de domaine avec des tirets (tout autre séparateur étant à bannir)

Quelle influence le faite de mettre un tiret peut-il avoir pour votre référencement?

Aucun si vous n’utilisez qu’un seul tiret, au delà Google estime que vous faites de la suroptimisation du coup votre nom de domaine risque de vous pénaliser.

Combien de mots dans votre nom de domaine

On pourrait être tenté de  mettre une longue liste de mots clés dans son nom de domaine. Exemple: leplombierpaschersurparis.com

C’est typiquement le nom de domaine à éviter car il est très long, de plus y insérer plus de 4 mots peut vous faire passer pour un spammeur au regard des moteurs de recherche, et être négatif en terme de seo. De plus il est déconseillé d’utiliser des stopwords ( le,pas,de,sur etc…).

ACHETEZ un nom de domaine, une stratégie gagnante?

L’achat d’un nom de domaine peut être une solution, mais certains noms sont chers, cette option est donc réservè au entreprise ayant un budget conséquent. Attention à ne pas acheter un nom de domaine pénalisé par les moteurs de recherche.

Qu’elle extension choisir ?

Le choix des extensions est important car il a un impact ( faible mais un impact tout de même )sur votre référencement. Le choix  est assez large: il y a des extensions pour tout les gouts. Ceux dédiées aux pays, les .fr ( pour la France) , .uk ( pour le Royaume-Uni ) etc… . A des zones géographiques .eu par exemple pour l’Europe ou aux industries et même des extensions accrocheuses (comme .piano, par exemple!). Mais que valent toutes ses extensions? ont elle toutes le même niveau d’importance pour les moteurs de recherche?

Plusieurs études montrent  que les extensions de type .org ou .net sont mieux référencé que celles en .com. Il est a noter que les extensions ‘Géocalisées’ du type .fr, .be, .de sont plutôt bien vue en terme de référencement.

Quelles sont les opportunités SEO des nouvelles extensions de domaine ?

En 2008 le programme mondial d’élargissement du système des noms de domaine a permis l’arrivée de nombreuses  extension .paris .pizza ou .voyage . Si dans les premiers temps ses extensions ont boostées certains sites, les moteurs de recherche ont vite corrigés cela. Donc de nos jours basculer son  site .com à un .paris ou encore .pizza n’a donc aucun intérêt SEO, pire cela pourrait être néfaste à votre référencement .

 

 

Black or white hat

Black or white hat pour votre référencement Naturel?

Vous avez fait un site e-commerce et vos ventes ne décollent pas car peu de trafic. Vous avez Adwords bien sûr, mais cela revient assez cher et surtout, dès que vous stoppez la campagne d’annonce les ventes s’arrêtent. La seconde solution c’est le référencement naturel (SEO), mais cela demande du temps et de l’investissement. Vous risquez alors d’être tenté par le chant des sirènes de certains référenceurs qui vous promettent vos mots clés en page 1 en quelques jours seulement. Pour cela ils utilisent des techniques dites Black Hat.

Mais qu’est ce que le BLACK et WHITE HAT en SEO ?

Si vous faites du (SEO ) Search Engine Optimization, vous devez savoir ce qu’est le «SEO Black Hat» et ce qu’est le «chapeau blanc» SEO . Si vous n’êtes pas familier avec les origines du chapeau noir et du chapeau blanc, c’est en fait une référence aux vieux films de cowboy où les méchants portaient des chapeaux noirs et les gentils portaient des chapeaux blancs.

Deux types de méthodes pour booster votre positionnement dans les moteurs de recherche. L’un suit les recommandations de Google ( pour ne citer que lui) c’est le white hat, l’autre essaei de trouver les failles des algorithmes de recherche pour en tirer avantage et être mieux positionné en peu de temps. Il y a tellement de compétition de nos jours pour avoir son site en page bien positionnée que certains font appel aux techniques seo les plus obscures.

Vo

ici quelques exemples de techniques BLACK HAT connues ( par Google également ).

  • Utiliser des scripts qui vont afficher un contenu différent, suivant que le visiteur soit un robot ou un humain, conclusion la page indexée est donc différente de la page vue par les internautes (cette technique est connue sous le terme cloaking) !
  • Contenus cachés : Rendre le  texte invisible (caché par une image, une vidéo ou de la même couleur que le fond),
  • Content farm : La technique consiste à sur-optimiser pour le « contenu à la demande », la page HTML adapte son contenu par rapport à chaque requête de l’internaute.
  • Sybil attack: Technique où on se sert d’un réseau et se crée de nombreux comptes dans l’objectif d’augmenter sa propre réputation.

Il existe une multitude d’autres méthodes . Voir liens en dessous  par exemple

1- http://www.viedoc.fr/fr/les-techniques-du-seo-black-hat/

2-http://fr.oncrawl.com/2016/quelles-techniques-seo-sont-considerees-comme-black-hat/

Black-ou-white-hat-seo

Que risque t-on  en utilisant  les méthodes black Hat?

 

Si vous outrepassez les règles (dictées par les moteur de recherche), vous risquez de vous faire blacklister et perdre vos visiteurs d’un seul coup. Attention dans des cas extrêmes, vous pouvez être considéré hors-la-loi et connaître des déboires judiciaires, alors prudence!

Conclusion :

Le Black Hat rapporte à court terme, mais n’est pas sans risques. Si vous désirez avoir un site et un trafic dans la durée, je vous conseille d’utiliser les techniques préconisées par Google (WHITE HAT ). Pour ma part, j’emploie des techniques qui naviguent entre le noir et blanc, sinon vous n’avez aucune chance d’être bien référencé : Le Grey Hat  . 

Qu’est-ce que Grey Hat SEO alors….?

Grey Hat SEO est la pratique consistant à utiliser des méthodes techniquement légales (donc pas de soucis au niveau judiciaire) pour améliorer le classement de votre site, mais qui sont éthiquement douteuses (d’après les moteurs de recherche) et pourraient un jour devenir un chapeau noir, si on en abuse .

Il y a beaucoup d’idées fausses sur ce qui constitue un grey hat SEO. Par exemple, les liens payants et du contenu en double comme chapeau gris, alors qu’en réalité ils sont spécifiquement interdits dans les lignes directrices de Googles et, par conséquent, sont des méthodes BLACK HAT.

Les référenceurs  qui utilisent  les chapeaux gris SEO ( ni méchant, ni gentil d’après Hollywood) impliquent beaucoup plus de créativité que Black Hat SEO. La raison pour laquelle Grey Hat SEO est moins connue est que dès que les moteurs de recherche se rendent compte que les gens utilisent ces techniques, ils prennent des mesures pour les empêcher, ce qui transforme une technique grise en une technique noire.

 

Le suivi de position la base d’un bon référencement

Pourquoi une application de suivi de position est-elle indispensable ?

Il est important de savoir où se situe son site internet sur les différentes pages des moteurs de recherche tels que Google, Bing par exemple. Or, pour se simplifier la vie en la matière, une application de suivi de position peut s’avérer bien utile !

Mais à quoi sert-elle concrètement ?

 

Un bon outil pour en savoir plus sur le référencement SEO de son site

Recourir à une telle application permet tout d’abord de savoir concrètement où se positionne son site en fonction de différents mots-clés, s’il se trouve plutôt dès la première page ou bien plus loin.C’est vraiment un bon moyen pour vérifier si ses techniques de référencement portent leurs fruits, le but de ces dernières étant d’assurer plus de trafic sur son site. En s’assurant que ce dernier est bien positionné sur les pages des moteurs de recherche, on a la garantie par la même occasion que de nombreux internautes peuvent le consulter et donc que le ROI (retour sur investissement) est intéressant.

Pouvoir optimiser ses techniques de référencement si besoin est

Ce genre d’application permet par conséquent de se rendre compte au plus vite si son site est moins visible que d’autres ou moins visible qu’auparavant, et donc de pouvoir rapidement changer de stratégie si besoin est. On n’attend pas que la situation s’envenime et l’on peut tout de suite adopter d’autres techniques de référencement, si l’on voit que les précédentes ne portent pas leurs fruits. On est ainsi plus réactif, et cela est un vrai atout pour son site !

Et si ce dernier n’est pas aussi visible qu’on le souhaiterait, s’en rendre compte pousse à redoubler d’efforts pour optimiser ses techniques de référencement et positionner son site de plus en plus haut sur les pages des moteurs de recherche.

Un gain de temps indéniable

Passer par ailleurs par une application / un logiciel pour vérifier la position de son site permet de ne pas passer trop de temps à le faire et est donc synonyme d’efficacité et de rapidité. On évite de la sorte une vérification trop fastidieuse en n’ayant pas à la faire manuellement. L’application se charge de tout à notre place, il suffit juste d’entrer les mots-clés que l’on souhaite vérifier avec, et le tour est joué. On obtient ensuite très rapidement un compte-rendu fiable et clair sur le positionnement de son site.

Les avantages d’une bonne application de suivi de position sont donc nombreux et indéniables. Cette dernière aide vraiment à mieux se rendre compte de la visualisation de son site et à augmenter le trafic sur ce dernier. En faisant un suivi régulier, on s’assure alors de mettre toutes les chances de son côté pour lui permettre de se classer dans les premières pages des moteurs de recherche.

Pourquoi publier fréquemment des articles ?

Pourquoi publier fréquemment des articles ?

Publiez souvent pour un bon référencement

La publication régulière de contenus est un accélérateur de référencement . Elle est  très efficace pour améliorer le positionnement  de votre site. En effet à chaque  fois que vous postez un nouvel article, vous vous rappelez aux bons souvenirs des moteurs de recherche et vous démontrez que vous travaillez toujours sur votre site. Les moteurs de recherche détestent les site inactifs par conséquent ils adore les sites avec un contenu réguliler.  De plus les contenus que vous publiez vous permettent de placer de nouveau mots-clés et de vous positionner plus facilement dessus. Et enfin vous rajoutez de l’information et augmentez régulièrement le volume de vos pages un autre bon point pour votre SEO.

En publiant un article régulièrement ( une fois par semaine c’est bien , une fois par jour c’est mieux)  , vous  améliorez rapidement  votre référencement.

Faut il privilégier un article long ou des petits articles avec une courte la fréquence de parution ?

Mais à propos  le nombre de mots à t-il une importance? Oui, ça compte, En terme de référencement naturel et plus c’est long plus google aime  voir cet article

Donc privilégiez plutôt les articles longs, en faisant attention à ne pas noyer vos mots clés dans la masse . Les moteurs de recherche on besoin de comprendre de quoi parle l’article donc plus il est long plus il est facile d’analyser le sujet. mais attention, plus le texte est long, plus on risque  de ne pas pas avoir un champ lexical assez fort et donc de le perdre ou de l’orienter sur un autre sujet.

1-Découpez vos articles

Si votre article est long, vous pouvez le découpez en plusieurs parties et ainsi augmenter la fréquentation de publication, mais attention si l’article est trop court, il ne remontera pas ou peu dans les serp.

2-Recycler, mettre à jour

Vous avez un contenu de qualité, mais qui commence à dater et donc à plonger tout doucement en terme de positionnement  .  Mettez-le à jour  en changeant au minimum 5% du texte, 10% étant l’idéal. Vos gagnerez en position sans trop d’effort. une astuce qui coûte peu et rapporte beaucoup

A quoi servent les Balises H ?

 

 

A quoi servent les Balises H ?

Les balise H ont deux fonctions. La première est visuel en effet elles servent à  mettre le texte en type titre et ceci sur six niveaux de titres. I faut savoir que Leur taille est proportionnelle à celle par défaut de la police de votre  navigateur :

  • H1 a un rapport de  200%.
  • H2 a un rapport de 150%.
  • H3 a un rapport de 110%
  • H4 a un rapport de 100%
  • H5 a un rapport de 80%
  • H6 a un rapport de 60%.

 

 Exemple ci-dessous :

Balise H1

Balise H2

Balise H3

Balise H4

Balise H5
Balise H6

 Les balises H ont une importance majeure en termes de référencement,Les négliger est une erreur préjudiciable à votre positionnement.

Cet article fait un petit tour d'horizon de leurs rôles et de leurs poids sur les mots clés que vous voulez mettre en avant. Pour faire une image simple on peut aisément comparer une page html à la page d'un article de presse papier.

<h1>Titre page</h1>
<h2> Titre Article 1</h2>
<h3> Sous titre 1</h3>
<h4> titre paragraphe 1</h4>
<h4> titre paragraphe 2</h4>
<h4> titre paragraphe 3</h4>
<h5> titre paragraphe moins important 1</h5>
<h6> titre paragraphe encore moins important 2</h6>
<h3> Sous titre 2</h3>
<h4> titre paragraphe 5</h4>

<h2>Titre Article 2</h2>

 

La balise H1 représente le titre donc le sujet principal. En théorie il ne peut y avoir qu'une seule balise de ce type ( même si certains référenceurs , étude à l'appui démontrent que le fait de mettre plusieurs balise h1, n'est aucun cas pénalisant pour votre positionnement ). Pour ma part je préfère rester sur une H1 par page (deux à la rigueur) pour ne pas être considéré comme ayant sur-optimisé la page
D'après plusieurs études la
Certain articles laisse mêm à penser que  la balise H1 aurait plus de poids que la balise title pour le positionnement, Et la redondance des mots clé dans ces deux balises permettraient un meilleur positionnement.

 

La balise H2 est équivalente à un titre de paragraphe donc moins importante que la H1, mais non négligeable. Pour une meilleur visibilité du texte il est recommandé de ne pas en mettre plus de trois.

Cinq balises H3 maximum sont recommandées et aucune limitation pour les balises suivante de H4 à H6. Ces balises ont aussi d'autres interaction avec d'autres balises comme la balise P.

En code html Les paragraphes sont représentés par des balises <p> , et ils ont une certaine importance. En effet si vous avez inséré un mot clé dans une balise H et qu'il n'est pas présent dans une des balise p de votre article alors vous perdrez le bénéfice du pourcentage supplémentaire lié à votre balise H.
A l'inverse mettre juste des mots clés dans dans une balise p sans relation avec le texte risque d'être détecté par google et d'avoir un retour négatif pour votre référencement .
Conseil: Évitez de mettre des images, des ancres ou liens divers entre deux balises H. Cela est contre productif en termes de référencement.
Structure des balises : respecter la hiérarchie, ce qui n'est pas toujours évident en html 5 étant donné certains mode architecture des pages html

Le référencement naturel prend du temps ?

Le référencement naturel : des actions sur le long terme

Au fur et à mesure que la quantité d’informations augmente sur les réseaux, il devient difficile de mettre en avant son propre site web dans les moteurs de recherche. Sachant que les internautes se contentent des premiers sites listés par ces moteurs de recherche, il apparaît indispensable d’élaborer de bonnes méthodes pour pouvoir se placer dans les premières positions. De plus, les sites se voient désormais contraints de s’adapter aux nouvelles technologies qui ne cessent d’ailleurs d’innover, lançant de nouveaux défis en matière de référencement. Or, de plus en plus de clients s’attendent ou se voient promettre des solutions miracle, pensant que les résultats du SEO (Search Engine Opitimization) peuvent être instantanés.

Pourtant, le référencement naturel requiert beaucoup d’efforts et de patience. A ce titre, il  doit aussi suivre les tendances du web qui ne restent pas figées dans le temps. De ce fait le SEO doit se conformer à certains principes. Cette tâche, vous en conviendrez ne se fait pas du jour au lendemain.

Les étapes préparatoires : analyse et révision du site

En premier lieu, il faudra au préalable effectuer un audit du site. En clair, il s’agit de cadrer son univers sémantique, délimiter son secteur d’activité, analyser sa base technique, revoir ses contenus et sa structure, et enfin, analyser sa popularité. L’univers sémantique consiste à trouver les mots-clés, à sélectionner les mots ou expressions phares, c’est-à-dire les plus tapés par les internautes. Il faudra également déterminer les mots les plus utilisés par les sites concurrents dans la mesure du possible.

Ces mots clés permettront de délimiter les thèmes traités par votre site. Délimitez ensuite le secteur d’activité, ce qui  reviendra à réaliser une étude rigoureuse du niveau de concurrence, notamment les sites qui emploient les mêmes mots clés et qui traitent des mêmes thèmes. Il faudra en outre comprendre ce qui marche pour ces sites et s’en inspirer. Cette étape de l’audit vous donnera un aperçu des difficultés à surmonter par rapport à l’optimisation de votre site. Suite à cela il sera nécessaire de revoir la base technique du site : ce site est-il facile d’accès ? Est-ce qu’entrer sur ce site prend beaucoup de temps ? Est-ce qu’il répond aux critères des moteurs de recherche ? Il s’agit d’une phase inévitable de l’état des lieux. En effet, il est rare que les sites soient déjà épurés.

Une fois ces analyses faites, il faudra réviser la structure et les contenus du site, faire une évaluation de la pertinence des titres et sous-titres et voir si ceux-ci retracent au mieux l’univers sémantique évoqué plus haut. Il vous faudra donc analyser ce qui est bon pour votre page web mais aussi et surtout ce qui pourrait influencer négativement sur sa pertinence ou sa notoriété. Enfin il vous faudra tenir compte du facteur « popularité » : vos thèmes sont-ils au cœur des discussions des internautes ? Les sujets sont-ils intéressants ou bien trop banaux ? Pour quelles raisons votre site n’est-il pas plus populaire ?

Ces cinq préalables sont primordiaux et vous permettront d’élaborer une bonne stratégie de référencement qui deviendra un travail constant sur le long terme. Il ne faudra négliger aucune de ces cinq phases si vous souhaitez optimiser vos chances de voir votre site dans les premières pages affichés dans les résultats de recherche des moteurs.

Concrétiser sa méthode de référencement

En second lieu, lorsque les travaux d’audit auront été achevés, il faudra analyser les points forts et les parties à retravailler sur le site. Cela implique de savoir comment améliorer cette page web ? Quelles sont les cibles ? Quelle stratégie marketing adopter ? En d’autres termes, il s’agira d’effectuer une remise en forme du site. Dans un premier temps il vous faudra retravailler l’accessibilité de votre site en revoyant sa base technique (code source, temps de chargement…), vous assurer que le contenu ne comprend pas de termes susceptibles d’être bloqués par les moteurs de recherche.

En parallèle, votre contenu devra aussi être attractif, lisible mais également visible. En ce sens, le choix du domaine et des sous-répertoires devra être clair et précis. Pour cela, il vous faudra vous mettre dans la peau de l’internaute et vous demander par quel procédé attirer son attention, comment le captiver, comment l’inciter à partager ce qu’il a lu sur les réseaux sociaux.  Par ailleurs, il faudra optimiser votre stratégie SEO, c’est-à-dire que vous devrez trouver comment augmenter la popularité de votre site web et comment le promouvoir de manière constante. Dans cette optique il sera important de suivre les tendances, les incessantes mises à jour de Google, les thèmes les plus répandus sur les forums… C’est bien pour cette raison que le référencement naturel ne porte ses fruits qu’au bout de plusieurs mois voire plusieurs années.

Acquérir de la notoriété demande un certain temps et la popularité constitue un processus plutôt lent mais favorisé par la diffusion sur diverses plateformes. En dernier lieu, votre site devrait s’adapter aux nouvelles technologies : création d’applications pour Androïd, instauration de forums de discussions… Votre site risquerait de faire un pas en arrière au moindre écart face à une concurrence en perpétuelle hausse.

En conclusion le référencement naturel ou SEO est une technique en apparence large mais qui exige une bonne méthode et des actions concrètes axées sur des travaux à long terme. Chaque étape du référencement représente un véritable défi et demande du travail de précision. D’ailleurs l’optimisation d’un site suggère un ensemble d’analyses visant à le recadrer et lui assurer une bonne position par rapport aux concurrents actuels et potentiels.

Par conséquent, le référencement est une tâche basée sur la constance des actions et la persévérance car positionner son site parmi les premiers affichés sur les moteurs de recherche constitue déjà un bien long travail. Cependant le référencement ne s’arrête pas à ce stade car il faudra aussi maintenir votre site à la première page de ces moteurs de recherche et cela requiert bien plus de temps et d’efforts. Maintenir un certain niveau de pertinence, de notoriété et répondre aux attentes des internautes, dont les demandes ne cessent d’augmenter, constituent une véritable charge que la plupart d’entre nous semblent souvent ignorer ou négliger en matière de SEO.